15.06.2018

Faire le pas vers le commerce en ligne

L’e-commerce est dans l’air du temps, et ce n’est pas près de s’arrêter. Le moment est venu de s’établir là où se trouvent les clients. Si se lancer dans le commerce en ligne offre de nombreuses opportunités, la démarche doit être le fruit d’une mûre réflexion.

La consommation en ligne des Suisses augmente depuis des années. D’après une enquête réalisée par l’Association Suisse de Vente à Distance (ASVAD) en collaboration avec GfK et la Poste, des biens et marchandises pour 8,6 milliards de francs ont été achetés en ligne en Suisse au cours de l’année 2017, ce qui représente une progression de 10% par rapport à l’année précédente. Surtout en dehors du secteur alimentaire, le déplacement du commerce stationnaire vers les achats en ligne est frappant. Et ce n’est pas près de s’arrêter.

De la planification...

Si les clients ne vont plus vers le prestataire, il faut bien que les prestataires aillent vers les clients. Mais comment les PME doivent-elles procéder pour se lancer dans le commerce en ligne? La première étape consiste en une planification sérieuse. Chaque entreprise doit définir pour elle-même quelles offres se prêtent à la vente en ligne et comment elle veut les présenter, ce dont elle doit tenir compte (p.ex. du point de vue juridique, de la sécurité, de la protection des données, etc.), comment elle pense aborder les différents groupes cibles et quelles possibilités de paiement elle souhaite proposer.

... à la mise en place

Une fois fixées les lignes directrices, on peut passer à la conception. C’est à ce stade que l’on détermine par exemple la solution de boutique qui convient. Le choix est large et chacun a ses propres exigences. La Poste propose un test à faire soi-même pour déterminer quel système de boutique est le plus adapté (cf. lien sous «En savoir plus»). Quand tous les points importants ont été clarifiés, on passe à l’application. Il est recommandé de définir clairement l’ensemble des tâches qu’entraîne la création d’une boutique en ligne et d’attribuer les différentes responsabilités. Des informations détaillées, des conseils et des check-lists sont disponibles dans le magazine PE «E-commerce» (voir encadré).

Principaux facteurs de réussite

Le succès d’une boutique en ligne dépend de nombreux facteurs. Trois points sont particulièrement déterminants: la logistique, le service et la convivialité. Plus une boutique en ligne est agréable à utiliser, plus la probabilité est grande que l’internaute finisse par cliquer sur «Commander». Mais quels sont les points à prendre en compte et que faut-il absolument éviter? La Poste a élaboré à ce sujet un livre blanc répertoriant les écueils à éviter en matière de convivialité (cf. lien sous «En savoir plus»).

Fiabilité, rapidité, flexibilité

Des temps de réaction courts et des prestations de services de haut niveau sont indispensables. D’après l’E-Commerce Report Suisse (cf. lien sous «En savoir plus»), trois questions centrales se posent pour la logistique: quel est le niveau de performance à atteindre, quel est le montant des frais acceptable et comment se différencier de la concurrence? L’année passée, les prestataires de l’e-commerce étaient encore convaincus que la précision et la fiabilité étaient plus importantes que la rapidité. Toutefois, il vaut mieux ne pas se reposer là-dessus, car la normalisation du principe de la livraison le jour même en Suisse n’est certainement qu’une question de temps.

Conseils et astuces

Une boutique en ligne n’est pas une activité d’appoint. Pour se lancer dans le commerce en ligne, il faut mener une intense réflexion. Le magazine PE «E-commerce» aide les petits entrepreneurs à planifier et mettre en place une boutique en ligne et propose de nombreux conseils d’experts renommés. À commander gratuitement dès maintenant

En savoir plus

Tester quelle solution de boutique convient le mieux (en allemand)
Les écueils à éviter en matière de convivialité (en allemand)
Accéder à l’étude «E-Commerce Report Suisse 2018»